Pourquoi contracter un prêt participatif ?

En France, un grand nombre de TPE/PME manquent de fonds propres et dans un contexte de crise ou de réduction budgétaire, il n'est pas simple d'envisager sereinement l'avenir.

Définition des fonds propres :

Ressources stables d'une entreprise qui sont amenées par les actionnaires associés de la société et générées par l'activité de la structure. C'est un réel indicateur de la santé financière et de confiance vis-à-vis des tiers.

Définition des quasi fonds propres :

Ressources financières hybrides n'ayant pas la nature comptable de fonds propres mais s'en approchant. Elles s'utilisent souvent pour leur caractère non dilutif, en complément d'une levée de fonds et de façon indépendante.

Définition des prêts participatifs :

Moyen de financement intermédiaire entre un prêt à long terme et une prise de participation à destination des entreprises.

Les prêts participatifs permettent aux entreprises de bénéficier de fonds conséquents sur le long terme, de façon quasi-permanente, comme les capitaux propres. Ce type de prêt permet de financer l’exploitation, sans toucher à la trésorerie et sans changer la structure du capital. Par conséquent, l’emprunteur ne souffre d’aucune dilution de pouvoir. Le fait qu’il soit inscrit en quasi fonds propres permet de renforcer les ratios d’autonomie financière, n’entachant pas la capacité de financement de l’entreprise auprès des établissements financiers classiques.

Avantage des fonds propres et quasi fonds propres :

  • Leviers de croissance et d’accès au financement
  • Preuves de structures solides
  • Augmentation des capacités d’emprunt
  • Confiance des partenaires bancaires, fournisseurs, clients, associés etc…
  • Outils de trésorerie
Faire ma demande de prêt